Agacée par mon enfant sans raison ? Je m’en veux, je culpabilise…

Ce mois-ci j’aborde un sujet délicat avec une pensée pleine de bienveillance pour ces mères courageuses qui sont venues me voir en consultation et celles qui se reconnaitront à travers ces exemples de discours. 

« J’aime mon enfant et j’ai envie de lui exprimer mon amour. Pourtant le prendre dans mes bras, lui exprimer de la tendresse me demande un effort…alors je culpabilise. »

« Pourquoi suis-je aussi intransigeante avec lui et pas avec ses frères et soeurs » 

 C’est lorsqu’elle dort, que je l’embrasse et lui fais des câlins. Souvent, je la regarde discrètement avec tout l’amour inconditionnel que j’ai pour elle … »

Le poids d’être une mère parfaite 

Dans un monde où l’on attend d’une mère, qu’elle soit « parfaite » pour assurer l’épanouissement « parfait » de son enfant, vous comprendrez combien il est difficile pour elle d’admettre qu’elle puisse être moins disposée à donner de l’affection à l’un de ses enfants, sans raisons ou du moins sans explications valables .

Quand ce n’est pas l’enfant, c’est souvent le conjoint, l’entourage proche qui lui font part de cette inégalité de traitement. Encore faut-il qu’elle veuille l’entendre et le reconnaitre. 

Car hélas la plupart du temps il est difficile de l’accepter, parce que cela remet en question l’identité en tant que mère aimante et juste. Et parfois elles n’en ont tout simplement pas conscience. 

Dans ce cas à l’adolescence ou à l’âge adulte l’enfant exprime sa souffrance à travers des reproches, des règlements de compte envers sa mère. Aussi, cela peut se traduire par un manque d’estime de soi et de dépendance affective…

Néanmoins, impuissantes face à cette situation et pour le bien-être de leur enfant, des mères me font part de cette culpabilité et de cette honte qui les consument lors de nos séances

«  Je ne veux pas que mon enfant souffre à cause de moi, il, elle me fait de la peine, je m’en veux ! Je suis peut-être une mauvaise mère ?! Pourtant mon enfant cherche à me montrer qu’il a besoin de mon affection, mais je ne sais pas pourquoi j’ai la sensation que quelque chose me freine » 

Et oui ! C’est d’autant plus difficile que cela concerne souvent l’enfant qui recherche le plus d’affection auprès de vous et de reconnaissance. 

I

I

Juste une histoire d’amour 

C’est avant tout une histoire d’amour…Vous êtes la mère qu’il faut pour votre enfant et vous avez l’enfant qu’il vous faut. 

C’est grâce à nos enfants que nous devenons parents et que nous apprenons à être parents. 

Cette situation exprime seulement le fait que vous avez un cheminement intérieur à réaliser du fait que certaines de vos blessures ne sont pas encore guéries. 

Votre histoire devient donc une belle opportunité pour vous réparer et vous révéler…

C’est une histoire d’amour vis-à-vis de vous-même, vis-à-vis d’un parent ou d’un proche.  

Aussi, cela peut être lié au rejet, à la non acceptation d’une situation actuelle ou passée ou celui d’une décision que vous n’assumez pas et qui touche votre amour propre. Sans oublier vos croyances et votre fidélité inconsciente peuvent vous jouer des tours.

Votre agacement, votre frustration, votre ressentiment transpirent à travers vos agissements envers votre enfant. 

I

femme triste

Pour être en paix avec vous-même, assumez !

Alors chères mamans, tout d’abord cessez de culpabiliser, ce n’est pas la solution. 

Bien au contraire, cela va vous rendre vulnérable, cela va vous déstabiliser au risque de vous rendre irritable. C’est ainsi que vous accumulerez les maladresses envers votre enfant. 

Ce qui permettra de changer la qualité de la relation c’est avant tout d’ASSUMER en mettant votre égo de coté.  

Cet enfant malgré lui porte les caractéristiques d’une personne en particulier, soit vous rappelle l’objet ou la cause qui a créé cette blessure en vous : Comme le cas de l’élan de la mère vers son bébé qui a été interrompu au moment de la délivrance lors de l’accouchement . 

Inconsciemment cela réactive en vous soit des angoisses, soit un sentiment d’injustice ou encore un mal-être, une colère, une frustration… 

Il est pour cela essentiel d’en rechercher l’origine. Cela vous permettra d’en comprendre le sens et enfin en tant qu’adulte responsable de l’assumer. 

C’est ainsi que vous trouverez votre juste place et libérerez votre enfant de cette charge. 

Et parce qu’un enfant est naturellement disposé à se sacrifier pour le bien-être de ses parents… Il est de votre responsabilité de l’en préserver. 

I

petit garcon qui porte un message d'amour à sa mère

L’opportunité de se re-découvrir

En donnant du sens à ce qui freinait leur élan, ces femmes portent un autre regard sur leur enfant. Elles découvrent qu’il est alors possible de retrouver cet élan spontané et naturel à exprimer leur amour, sa tendresse envers leur enfant. 

Vivre pleinement leur relation mère-enfant et se libérer de la culpabilité !

De plus, ce cheminement leur a offert l’opportunité de mieux se connaitre. Elles sont en paix avec elles-mêmes, elles se libèrent et s’ouvrent à d’autres champs des possibles dans plusieurs aspects de leur vie ! 

Une vidéo sur ce thème est en cours de préparation 🌸

Pour la recevoir dès sa publication, je vous invite à vous abonner à ma chaîne Youtube. 

Si cet article vous fait écho je suis disposée à vous accompagner pour retrouver une relation mère-enfant apaisée et ressourçante. 

Partagez, cela peut aider des mamans dans votre entourage… et aussi des enfants devenus adultes qui veulent comprendre leur relation à leur mère…

Je suis à votre écoute pour plus de renseignements :

Contact Constellation systémiqueCoaching PNL

Najat Salbi Thérapeute holistique et systémique